BIO -CV

J’ai grandi dans un milieu fortement marqué par l’Art et l’Histoire de l’Art. Les livres de peintures ont remplacé la télévision durant toute mon enfance. Mes parents m’emmenaient visiter des expositions et des musées. J’ai ainsi découvert le travail de peintres, de sculpteurs, des travaux d’installations en France et en Europe (Paris, Amsterdam, Madrid, Florence, Bilbao...).

Dès l’âge de sept ans, j’ai commencé à fréquenter les cinémas, autant les salles que les cabines de projection où je rembobinais les films après les séances (je m’étais liée d’amitié avec l’exploitant de la salle de cinéma située à deux pas de chez mes parents).

Au fil des ans, j’ai affuté mon regard et me suis forgée une importante culture cinématographique. Le frère de ma mère, Philippe Ragel, professeur Histoire et Esthétique du cinéma à l’Université Jean Jaurès (Toulouse), m'a permis à l'âge de 13 ans d'être stagiaire-scripte sur un tournages de ses étudiants en Cinéma. J’y ai compris l’importance de la dimension technique dans le processus de réalisation cinématographique. Toutes ces découvertes m’ont définitivement convaincue de poursuivre dans cette voie. Mon goût pour la philosophie, ma pratique de l’écriture, du théâtre, de la musique nourrissait déjà mon intérêt pour les approches transdisciplinaires.

Ainsi entre 2003 et 2006 j’ai commencé mon parcours universitaire par une Licence de Philosophie (L3).

 

En 2006 j’ai été reçue au concours de l’ENSAV (Toulouse). Outre les techniques de prise de vues, de prise de sons ou d’éclairages, j’ai appris à projeter du 35 mm, numériser des bandes-son magnétiques et du film (16 mm et super 8). Pour mes travaux, j’ai aussi monté sur des bancs 16 mm à la colleuse, pratiqué le montage numérique. J'ai beaucoup pratiqué la création sonore et me suis intéressée à la pratique de ses outils (de l’enregistrement à la diffusion). J’ai acquis des compétences techniques dans les domaines du tournage, du montage et du mixage. L’ESAV est une « école interne » de l’université qui forme plutôt des artistes que des techniciens. Des moyens sont mis à la disposition des étudiants, ils doivent apprendre à devenir autonomes. 

 

En 2003, j’ai par ailleurs découvert l’œuvre cinématographique de Peter Watkins (Edward MUNCH, The War Game, La Commune de Paris 1871, Le Libre Penseur) et la réflexion qu’il propose dans son essai Média-Crisis. Avec quatre étudiants en BTS audiovisuel, j’ai eu la chance de le rencontrer personnellement en mai 2008. A son contact, nous avons entamé un travail de réflexions sur l’impact des médias de masse audiovisuels, et réalisé une série de productions que nous avons présentées en sa présence au Cinéma le Cratère (Toulouse) en avril 2009. Depuis lors, nous sommes devenus amis ; il m’encourage dans ma démarche et m’incite à cultiver "ce regard personnel". Ma rencontre avec Peter a été décisive, il soutient sans relâche ma détermination et mes aspirations. Son engagement cinématographique est pour moi exemplaire.

 

Après mes études de cinéma et un Master 2 - Réalisation - obtenu en 2010, j’ai continué mes expérimentations et mes recherches autour du documentaire. En 2011 une bourse « Défi jeune » m’a permis de réaliser un film, Documentaire Social (2013, 111 mn). 

Alors que je cherchais à travailler une approche expérimentale et transversale en associant la poésie et le cinéma, mon intérêt s’est tourné vers la performance, l’installation sonore, vidéo et plastique. Ma rencontre avec le poète d’action (et universitaire) Serge Pey et la performeuse Chiara Mulas en 2011 a été en ce sens déterminante. J’ai pu, grâce à Serge Pey, montrer certaines de mes recherches expérimentales dans le cadre des « Chantiers d’Art Provisoire » à la Cave Poésie de Toulouse. Entre 2012 et 2017, j’ai travaillé avec le performeur Kamil Guenatri à la réalisation d’une série de vidéos - performances - installations :  Eclatement Narcissique, main = bâton = pied = stylo = tête, Vision Chymique qui ont été présentées dans une forme aboutie lors des Saturnales au Ring en février 2017.

 

Entre 2016 et 2017 je me suis formée comme comédienne au Ring  (Théâtre 2 l’acte, Toulouse) : Formation professionnelle (sur auditions) L’acteur au présent afin de nourrir ma recherche en tant que performeuse, poète d’action, artiste interprète, comédienne. Je continue cette recherche en participant à des ateliers de recherches autour du corps, de l’espace, de la voix (etc.) avec des professionnels du théâtre dans le cadre de travail de la Nébuleuse initié par Michel Mathieu. En même temps (2018 - 2019), j’ai réalisé plusieurs films, notamment avec l’association des Femmes d’AB ; pour valoriser des femmes artistes ; j’ai co-écrit un poème Elle=ipse avec l’artiste Paul-Aubry Pomiers avec qui j’ai également réalisé l’encor’ici faire en os, une vidéo-poème présentée à la Cave Poésie par Serge Pey en 2018.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now